2 ou 3 cabines ?

1 ou 2 salles de bain ?

et le lit gigogne dans le carré, en fait ?

barre franche ou barre a roue ?

glacière a refroidissement eau ou air ?

des pare battages cylindriques ou rectangulaires

B&G ou NKE ?

AIS , oui mais, recepteur ou transpondeur ?

combien de compas et pourquoi ?

Un Spi, pour quoi faire ? chaussette ou enmagasinneur ?

Faut il vraiment un chauffage ?

30 ou 40CV ?

3 ou 4 batteries ?

Guindeau 800W vertical ou 1000W horizontal ?

etc....

RIEN ne m'avais préparé a ce bombardement de choix. et pour chaque question je pouvais très facilement basculer du OUi au NON? de BLANC au NOIR. On devrait prévenir les futurs propriétaires de bateaux neufs comme moi a subir la pression de choix dans un flou artistique savamment entretenu par Poseidon et Zeus réunis !

Heureusement que j'avais passé 15 jours sur une unité pour valider rapidement le gros des choix,

Prêt à me suivre ?

Parfois c'est facile

Alors, ce sera 3 cabines (on est 5 dans la famille et on veut pouvoir inviter des amis) et tant pis pour le local technique pourtant si pratique !

La double barre à roue s'impose pour laisser tranquille l'équipage tandis que le barreur s'éclate quand même. Tant pis pour les sensations fines de la barre franche, et tant pis si du coup on ne pourra pas ranger l'annexe sur la plage arrière. Oh, et puis tant qu'on y est, on va les prendre en composite ces roues, hein ! Il faudra quand même faire très attention au mécanisme de direction, en cables Dyneema, léger et réparable facilement et qui ne supporte pas, mais pas du tout d'aller en butée, alors les mains sur la barre, surtout en marche arrière !

Et puis avec la barre a roue on a le luxe d'avoir une table de cockpit, fort appréciée pour se caler, se tenir et ranger crèmes solaires, lunettes, bouteilles d'eau, jumelles et autres chips....

30CV suffisent amplement pour propulser le Pogo, et le sortir de moments délicats en cas de courant fort face au vent.... Il est juste un peu faiblard pour tirer à mort sur une bouée de ponton Corse mais on s'en f..t !
Tant qu'on est sur le moteur, il va falloir apprendre a maîtriser la marche arrière quille relevée car le Pogo devient alors une vraie savonnette difficile à maîtriser sans un bon franc pivot.

Le guindeau sera finalement le modèle QUICK ALEPH de 1000W, pas tant pour les 200W de puissance supplémentaires que pour le fait qu'avec un moteur à l'horizontale, il risque moins de prendre l'eau, si, si !
Les guindeaux Pogo sont bien, mais on peut sans doute mieux faire.

Les pare battages : les Ocean Marine rectangulaires sont TRES beaux et seduisants, faciles a ranger dans le volume du coffre arrière.

MAIS...ils sont trop légers et risquent trop de s'envoler et se coincer dans le bastinguage au lieu de faire leur office. Ce n'est donc malheureusement pas une solution pour peu que l'on envisage de laisser le bateau seul sur de longues périodes.

j'ai fait de multiples recherches pour trouver une alternative au bon vieux boudin a 10€ de Plastimo, les italiens font dans le design solide, les bataves dans l'extra plat, les français dans le gonflable !

A quel Saint se vouer ? Ma foi pour démarrer ce sera du bon vieux Plastimo complété par 4 boudins gonflables de chez Certec, ayant été convaincu par lé démonstration lors du Nautic...

Pour finir en beauté, soufflons le chaud et le froid.

Le chauffage coute cher, certes, mais il est assez difficile à installer après construction d'une part, et il est censé procurer un confort indéniable en séchant et chauffant le bateau après une sortie mouillée ou fraiche en intersaison, le tout pour une demi-verre de gasoil a peine. Ce sera donc un Eberspacher Airtronic D4 plus. A noter que même en été, l'air ventilé peut s'avérer un confort supplémentaire les jours de canicule !

On avait trop apprécié le silence et l'efficacité de la glacière à refroidissement à eau lors de notre essai Corse. Curieusement, le chantier est depuis devenu réticent, craignant pour l'équipement en cas de gite prolongée sur le bord opposé de la prise d'eau. Mais après vérification le Luna Rosa a traversé l'atlantique A/R sans aucun souci et le constructeur précise bien que la glaciere fonctionne aussi à l'air mais moins efficacement, ce sera donc un groupe de refroidissement Indel Webasto ASU (Automatic Start Up) SP.

Interlude façon délirium personnel

Adieu le local technique j'avais dit, hein ? Ce fut sans compter sur un remord.....

Vous avez dit 2 salles de bain ? mmmmmh, une idée perverse me vient a l'esprit : convertir une des salles de bain en "mini local technique". cela semblait génial, non ? On y aurait stocké les habits mouillés, le engins de plage, les chaussures plus ou moins malodorantes, les bottes, les boites a outils, etc....

Seulement voilà, quelles toilettes "sacrifier" ?
Avoir les toilettes près du centre de gravité garanti le confort des ces messieurs-dames en navigation. Mais quel intéret d'avoir un local technique "humide" a l'avant du carré ?

Un local technique près de la descente semble en effet plus logique mais empiete de façon désagréable sur le carré et les toilettes à l'avant sont plus éxigues.

Voilà un dilemme qui sera résolu par la visite sur l'eau d'un bateau 3 cabines /2 salles de Bain. L'esthétique en prend un sacré coup ainsi que l'espace dans le carré et même si la table a carte plus petite me convient parfaitement, le fait qu'elle tourne le dos a la marche me gêne.

Morale de cette histoire : un bon local technique remplace une cabine arrière, pas une salle de bains.

Retour à la réalité cornélienne

En attendant Goiot ou une histoire de capots

La gamme OPAL utilisée en Standard pour le Pogo 12,50. Ils sont fonctionnels mais on a vu la limite du systeme de fermeture par c"compas télescopique.

Pogo propose en option de monter en gamme avec des panneaux CRISTAL qui sont un peu plus compacts (ce qui est important pour les capots de cabine arrière qui peuvent etre forcés par un mauvais passage de l'écoute de Grand Voile) et remplacent le systeme a compas par un ressort intégré a la charniere.

Nous avons aussi étudié la possibilité de monter les panneaux SLIM, tant pour des raisons esthétiques que fonctionnelles (compas à gaz pour l'ouverture) mais le pont du Pogo n'est pas assez épais et la protubérance intérieure du capot aurait été dangereuse pour les cranes de l'équipage !
Dommage, ce sera donc CRISTAL !

Le meilleur pour la suite

Les prochains épisodes de la configuration initiale de notre Pogo familial couvriront :

  • La garde robe de notre bateau, sujet d'importance vitale bien sur, et non dénuée de choix et d'aléas
  • L'électronique, qui deviendra une véritable misère pour le voileux un peu geek que je suis... Mais je comprendrais très bien que ce chapitre ne vous intéresse pas.
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly